J.J. Mortier Négociant en vin depuis 1889




Société



Historique

La maison de négoce J.J. Mortier a été fondée en 1889 par Louis Mortier. Propriétaire du Château Gombaud à Saint-André de Cubzac (AOC Bordeaux rouge et blanc), il devint en 1900 gérant du Château Lafite Rothschild, 1er grand Cru Classé, dont il s'occupa jusqu'en 1920. A cette époque, il fut aussi élu Président de la Société d'Agriculture de Gironde.

Son fils, J.J. Mortier, lui succéda en 1920 comme gérant du Château Lafite Rothschild et dirigeant de la maison de commerce.

En 1945, Yves Mortier prit la direction de l'affaire de négoce en collaboration avec son beau-frère Pierre Faugère, rentré dans la société en 1931.
Suite à la disparition brutale de Pierre Faugère, Yves Faugère prit la direction de l'affaire en 1959.

En 1966, Hervé Faugère, rentré dans la société en 1952, succède à son père alors à la retraite. Suite à des problèmes de successions la même année, il négocie le rachat des parts de la société J.J. Mortier avec la très ancienne maison de vins A. De Luze & Fils, tout en restant le PDG de Mortier et gardant son indépendance commerciale.

En 1973, De Luze est repris par la société anglaise Bowater, qui la cèdera à son tour en 1981 à la société de Cognac Rémy Martin.
J.J. Mortier suit le mouvement en gardant sa relative indépendance. Hervé Faugère, en plus de sa position de PDG de Mortier, est nommé par Rémy Martin Directeur des Achats de De Luze et responsable de différents marchés Export.

En 1988, Hervé Faugère suggère à Meidi-Ya de racheter J.J. Mortier à Rémy Martin.
Meidi-YA est en relation commerciale avec J.J. Mortier depuis le début du siècle et les relations des deux familles dirigeantes, Isono et Mortier, sont faites d'estime et de confiance mutuelles. Meidi-Ya a fait connaître la marque Mortier sur le Japon et ne tient pas à perdre le bénéfice de ses efforts.
Finalement, Meidi-Ya se trouve propriétaire de J.J. Mortier le 1er octobre 1989.

J.J. Mortier quitte le quai des Chartrons pour s'installer au 62 boulevard Pierre 1er à Bordeaux, dans un immeuble acquis au 1er mars 1995.
Au même moment et pour diversifier sa maison de négoce, J.J. Mortier achète la société de négoce Bordeaux Consultants, bien introduite dans des marchés nouveaux pour J.J. Mortier.

Le 1er mars 1996, Jérôme Faugère, rentré dans la société en 1990, prend la succession de son père parti à la retraite.

Aujourd'hui et ce, depuis plus de 100 ans, J.J. Mortier a une position prédominante au Japon avec la société Meidi-Ya comme fidèle partenaire. Elle est par ailleurs fournisseur exclusif de la Maison Impériale du Japon.



Facebook
Twitter